12 – Barthélémy Vinet dit Larente doit contribuer pour le corps de garde de la garnison de Montréal

Par Harold Larente, le 16 avril 2018

« Rolle des habitants de l’Isle de Montréal »

En fouillant les pièces détachées du Fonds du Bailliage de Montréal (TL2)[1]  à la Bibliothèque des Archives nationales du Québec (BAnQ) à Montréal, je suis tombé sur une liste de colons en possession d’une terre dans l’île de Montréal en 1673. Cette liste s’intitule « Rolle des habitants de l’Isle de Montréal »[2]. J’avais par ailleurs pris note de ce document il y a quelques années en parcourant le DVD de Gilles Proulx, historien intitulé « Les dossiers du Bailliage de Montréal au XVIIe siècle » publié en avril 2008.

Photo prise par Harold Larente au mois de février 2018 à la Bibliothèque des Archives nationales du Québec (BAnQ-Vieux-Montréal)

Le contenu de ce document est peu explicite. Outre, l’intitulé et la liste de près de 200 noms avec un montant qui leur sont attribués, nous retrouvons à la suite de cette liste de noms, le texte suivant: « Toutes lesquelles sommes c`y dessus contenant cent quatre vingt douse articles non compris douse de rayez se montans à la somme de trois cens vingt sept livres dix sols, laquelle sera employée comme dit est c`y dessus, et au payement de laquelle, chacun des habitans y desnommé sera contraint aux termes de notre ordonnance, dans quinzaine a conter depuis la publication des presentes et de la notification qui leur en sera faite à leur personne par ledit procureur sindic, et apportera son payement au lieu ou il leur désignera Mandons au premier huissier ou sergent sur ce requis, de mettre a exécution notre. presente ordonnance, ce fut fait et donné par nous Baillif, susdit les jour et an que dessus ».[3]

C’est bien peu pour comprendre l’utilité de ce document, car la raison du prélèvement de ces sommes d’argent n’y est pas mentionnée. Bien que celui-ci ait, pour plusieurs, servi à identifier des colons présents dans l’île de Montréal en 1673, sa pertinence était d’un autre ordre.

Dossier de 1673 consulté en février 2018 à la Bibliothèque des Archives nationales du Québec (BAnQ-Vieux-Montréal)

En effet, avec en main la description de Monsieur Proulx,[4] j’ai d’abord retracé une transcription du « Régalement[5] pour le corps de garde de la garnison de Montréal ».[6] Celui-ci vise à faire à « tous les ans un régalement sur tous les bourgeois et habitants de la ville et l’île de Montréal pour avoir une somme de cinquante livres pour le logement des soldats » à Montréal et pour constituer « un fonds pour achepter une maison, ou faire bastir un corps de garde » pour loger les soldats. Pierre-Georges Roy[7] et [8] mentionne que ce régalement fait suite à une ordonnance de Frontenac du 27 juin 1673.[9]. Cette ordonnance ne semble pas avoir été retracée. Il mentionne que  « cette ordonnance, d’après M. E-Z. Massicotte (Répertoire des arrêts, édits, mandements, ordonnances, etc, etc, p. 12) est mentionnée dans un procès-verbal d’une assemblée des citoyens de Montréal du 3 décembre 1673 »[10].

Cette ordonnance pour le corps de garde est donc à la base de la confection de ce « rôle de perception »[11] qu’est le « Rolle des habitants de l’Isle de Montréal ». Selon E.Z. Massicotte, « ce document est le plus ancien rôle de cotisations qui nous soit parvenu ».[12]

L’histoire du régalement pour le corps de garde de la garnison de Montréal

Les habitants de la ville trouvaient injuste qu’ils dussent héberger à leurs frais les soldats qui protégeait toute la ville et de l’inconvenance que des soldats soient logés avec des femmes et des enfants. Louis Chevalier,[13] syndic des habitants, à la faveur d’une rencontre avec Frontenac lui exposa cette situation. Sur ce, Frontenac émit une ordonnance le 27 juin 1673 à l’effet de prélever sur tous les bourgeois et habitants de l’île un impôt pour loger les soldats de la garnison de Montréal.

Cette ordonnance fut publiée par Cabazié[14], sergent du Bailliage de Montréal, le 24 septembre 1673. Malgré cette publication, aucun habitant n’a fait d’offre pour l’exécution de cette ordonnance.

Charles D’Ailleboust, écuyer, sieur de Musseaux, Baillif, juge civil et criminel, sur la permission de Perrot,[15] obtenait l’autorisation de convoquer les habitants en présence des Seigneurs de l’île et des officiers du Bailliage de Montréal. Cette ordonnance de convocation fut donnée le mardi 28 novembre 1673. Il y est mentionné que Cabazié, dois la publier et l’afficher lors de la grand-messe du jeudi 30 novembre et de nouveau le dimanche suivant, soit le 3 décembre 1673. Ce qui fut fait.

Au terme de la messe du 3 décembre 1673, Charles D’Ailleboust, s’est déplacé au « Chasteau de ce lieu » avec plusieurs habitants retrouver messire François Dollier de Casson, supérieur des ecclésiastiques de l’île de Montréal et Louis Chevalier, syndic pour s’y assembler à l’intention de prendre une décision afin de « scavoir S’il Le seroit plus a propos de faire Bastir Un Corps de garde, po. loger les Soldats de la garnison de Monr. Le Gouverneur dud. Montreal, ou de Louer tous les ans Une maison (…) ».[16] À la majorité des voix, il fut décidé de louer une maison, de constituer un fonds pour entretenir cette maison et de payer les loyers de la maison d’un nommé Lacroix que les soldats occupent.

Source : Charles Walter Simpson / Bibliothèque et Archives du Canada / C-013950 / MIKAN 2893958 Licence : Aucune. Fait partie domaine public.

Il fut donc ordonné de procéder incessamment « A faire lade. [ladite] Cotte & régalement en la pnce.[présence] desd.[desdits] Seig.[seigneurs] & de le. pror.[procureur] fiscal sur tous les hans [habitants], de lade.[ladite] Isle, & autres qui y ont feu et lieu, Suivant Leurs moyens ». Faits importants, les officiers de justice, les gentilshommes et ceux qui tiennent des terres en fiefs nobles, ainsi que l’hôpital, les religieuses et les filles de la Congrégation Notre-Dame en seront exemptés.

Ce rôle des cotisations des habitants, daté du 13 décembre 1673, fut dressé le par Charles D’Ailleboust et Basset, le greffier du Bailliage de Montréal.

La quote-part de Barthélémy Vinet dit Larente

Barthélémy Vinet dit Larente devra donc acquitter une somme de 2 livres tournois dont « le payemt [paiement] desquelles Se fera en marchandise, bled, pelleteries ou argent le tout ayant cours & au prix des Marchands habitué en ce lieu ». Il est susceptible de saisie de ses biens s’il n’acquitte pas la taxe qui lui est imposée ainsi que pour couvrir les frais occasionnés par une éventuelle saisie.

Documents sources

Pour ceux que cela intéresse, se trouve ci-dessous, la transcription de l’ordonnance du 28 novembre 1673 de D’Ailleboust,[17] lus et publiés le 30 novembre et 3 décembre 1673, la transcription d’une partie du procès-verbal de l’assemblée du 3 décembre 1673[18] ainsi que la copie de l’original issue des archives du « Rolle des habitants de l’Isle de Montréal » et de la transcription j’ai réalisée de ce document. [19]

Ordonnance du 28 novembre 1673 – Régalement pour le Corps de garde de la garnison de Montréal.

Sur ce qui Nous esté Remonstré par Louis Chevallier procureur Sindic des habitans de L’isle de Montréal, qu’il a obtenu de Monseig.’ Le Comte de Frontenac Gouverneur de Canada, une ordonnance en datte du vingt sept juin dernier, par laquelle il est ordonné, qu’il seroit fait tous les ans un régalement sur tous les Bourgeois et habitants de la Ville et Isle de Montréal, pour avoir une somme de Cinquante Livres pour le payement du logement des Soldats de Monsieur le Gouverneur de ladte Isle, Si mieux N’ayment, lesd. habitans, faire Un fonds, pour Achepter Une Maison, ou faire Bastir Un Corps de garde po. le logement desd. Soldats, laquelle ordonnance, fut publiée et affichée par Cabazié Sergent de ce Baillage, Le Vingt quatriesme Jo.’ de Sepbre., Ensuivant ou besoing a esté Sans que pour ce Aucuns desdits habitans ayent fait aucune offre pour L’Exécution de la dicte ordonnance ce qui pourroit porter Une Incommodité notable aux Bourgeois de la ditte Ville Si led. procureur Sindic estoit obligé de loger lesd. Soldats par quartier dans leurs Maisons Avec Leurs femmes et Enfans, n’estant pas d’ailleurs Raisonnable, que les habitans des Costes de ladte Isle, qui sont aussy bien que ceux de la Ville Sur la Protection et Sauvegarde de Monsieur le Gouverneur du lieu, ne contribuent de Leur part aucune chose po. led. logement, requérant d’y estre par nous pourveu, Tant Sur l’exposé cy dessus que Sur le payement de la Somme de Cinquante Livres dont il a respondu au nommé la Croix pour une année de loyer de Sa Maison ou Sont a present logé Les dits Soldats qui escherra au Vingt Septie, de Mars prochain, Nous apres lecture faite de ladte. ordonnance, et ouy Sur ce le procur.’ fiscal de l’Isle en ses Remonstrances et conclusions, et led. chevalier, qui nous a dit avoir obtenu permission de Mons. Perrot Gouverneur de Cette Isle po. faire assemblée desd. habitans po. faciliter l’execuon. ladte. ordonnance, Avons ordonné et ordonnons que lesd. habitans S’assembleront Dimanche prochain a l’Issue de la grande Messe en la chambre de Nre. Audiance Au Chasteau de Montreal, pour delliber. entre eux en la présence des Seigneurs et des officiers de ce Baillage, Sur la Cotisation des deniers à lever jusqu’à concurrance de Laditte Somme de Cinquante livres dont led. procureur Sindic A Respondu po. eux aud. La Croix, Ensemble, pour Continuer, tous les ans ladte. Cottisaon. ou pour fournir chacun Une Some. Suffisante pour la Construction d’Un Corps de garde qui ne pourra Servir qu a loger lesd. Soldats., desclarons, que faute par lesd. habitans de Se trouver en ladte. Assemblée, que nous procéderons Tant en absence que presence aud. Régalement en la presence desd. Seigneurs, de leur procureur ou personne comise.’ de le. part, des officiers de ce Siège et du procureur Sindic, et qu’au payement des Sommes dont chacun sera cottisé, Tous y Seront Contraints par touttes Voyes deues & raisonnables, mesme comme pour les propres affaires de sa Majté.

Mandons Aud. Cabazié de publier & afficher nre Présente ordonnance Jeudy prochain à L’Issue de la grande Messe de parr. et de la publier de Nouveau Dimanche prochain a pareille heure, Laqlle. Sera exécutée Selon Sa forme & teneur, nonobstant oppositions ou appellations quelconques faites ou à faire et Sans préjudice D’Icelle., fait & donné par Nous Charles d’Ailleboust Ecuyer, sr des muceaux, Baillif, Juge Civil & Criminel de ladte Isle Le Vingt huictieme novembre IVIc Soixante & treize.

C. Dailleboust.

Leu publié Et affiché Coppie de l’ordre c-ydessus le Jeudy dernier Jour de Novembre 1673 allissue de la grande Messe de parroisse et lieu acoustumé par Moy Sergent au baillage de lad. Isle Sousné. A Ce que personne n’en Ignore.

Cabazié.

Leue et publiée derrecher l’ordce cy dessus par moy Sergent Susd Sousné. le dimanche, troisième Xbre 1673 alissue de la grande messe de paroisse et lieu accoustumé dud Montreal A ce qu’aucun n’en Ignore.

Cabazié.

PROCES VERBAL DE L’ASSEMBLEE DU 3 DÉCEMBRE 1673 

Ce Jourdhuy Dimanche, troisie. décembre IVIc Soixante & Treise a L’Issue de la grande Messe de parre. ditte. en l’église de Montreal, Nous Charles d’Ailleboust Escuyer &c., Baillif, Juge civil & Criminel de la terre & seigneurie dud. Montréal Somme transportez avec Le procureur fiscal de ce Baillage & nre. Greffier, Au chasteau, dud. lieu ou nous avons trouvé Mre François Dollier &c., le pro.’ Sindic avec plusieurs habitans qui s’y estoient assemblés, Suiva. Nostre ordonnance, Leue et publiée les dernier novembre de la pnte Année et de ce jour, pour delliber., sur le Contenu en lad. Ordonnance, et conformément à Celle de Monseigr. le Compte de Frontenac, par luy rendue Aud. chasteau A la req. dud. pro.’ Sindic le 27e. Juin de la de. Année, Leue & publiée par Cabazié Sergent le 24e sepbre, ensuivant, A scavoir S’il Le seroit plus a propos de faire Bastir Un Corps de garde, po. loger les Soldats de la garnison de Monr. Le Gouverneur dud. Montreal, ou de Louer tous les ans Une maison, pour ce faire & après que la pluralité des Voyes par nous recueillies en la pnce cy dessus, A Esté de Louer Une maison & quils ont offert Volontairement, de fournir Un fonds pour entretenir led. Louage, & po. payer les Loyers de Celle que lesd. Soldats occupent présentement Suiva. la cotte qui en Seroit par Nous faite en la pnce. desd. Seigneurs ou de le. procureur.

Nous, apres avoir ouy le procur.’ fiscal, en Ses. Remonstrances & Conclusions, et qui a Consenty a ce que La ditte cotte fut faite Avons ordonné et ordonnons que nous procederons incessamment A faire lade. Cotte & régalement en la pnce. desd. Seig. & de le. pror. fiscal sur tous les hans. de lade. Isle, & autres qui y ont feu et lieu, Suivant Leurs moyens, A l’exception touttes fois des officiers de Justice, les Gentilshommes et Ceux qui tiennent les terres en fiefs Nobles, Jusqu’à ce que nous ayons communiqué avec Mond. Seigneur le Comte et qu’il aye réglé les différends qui pourroient naistre contre les Gentilshommes et Ceux qui Vivent Noblement, de laqlle Cotte et regalement, n’entendons pas y comprendre L’hospital, Religieuses & filles de la Congregaon de ce lieu Comme n’estant pas Sujets a Cette contribution, et d’autant qu’il Se pourroit trouver quelques Uns deds. Hans. réfractaire Aux dittes ordonnances, Nous ordonnons, que led. Regalemt Sera exécuté Suivant Sa forme et teneur.

Nonobstant opposions ou appelaons, quelconq. faites ou a faire & Sans prejudice d’icelles & qu’ils seront Contraints, a fournir aud procur Sindic les Sommes auxqlles. Ils Seront par nous Cottes Sd le payemt desquelles Se fera en marchandise, bled, pelleteries ou argent le tout ayant cours & au prix des Marchands habitués en ce lieu et ce par toutte Voye dues & raisonnable même par Saisie et Vente de le. biens, la Recepte desquelles Sommes et de employs d’icelles led. procureur Sindic nous en rendra Compte en la presence dsd. Seigneurs et de le. procureur fiscal & Sur Icelle sera préalablement prise la soe. de Cinquante Livres pour payer Le loyer de lad. Maison présentement occupée et les frais de justice qu’il conviendra faire pour cette exécution et que led. procureur Sindic ne pourra employer aucune desdte. Somme en d’aue, affaires quoi que publicq. que du consentement desd. hans. avec lesquels il en dellibera. en nre. presence & dud. procureur fiscal par assemblée publicq. fait et donné par Nous Juge susd.’ en lade. assemblée convoquée aud. chasteau, par permission de monsr. le Gouverneur de ce lieu pour ce faire accordée aud. pro. Sindic Lesd. Jour et an.

Ce fait & a L’Instant Avons en la Presence de Messr François de Casson & du procureur fiscal de ce Baillage procédé a ladte Cotisation Comme cy apres est Contenu. Premièrement, etc

François Dollier de Casson.

C. Dailleboust.

 

« Rolle des habitants de l’Isle de Montréal »
13 décembre 1673
BAnQ, TL2, Fonds Bailliage de Montréal – 1644-1693,
Contenant 11694, Dossier no. 63.

[Page 1]

[Transcription (règles de transcription)]

Rolle des habitants de l isle de Montréal
13 decembre 1673

Jean Gris maître taillandier X 2 # 0 s. 0 d.
Jean Roy dit des Chatre X 2 # 0 s. 0 d.
Nicolas Ozanne
Nicolas Ragueneau
Mathias Chailliteau X 2 # 0 s. 0 d.
Estienne Elbert dit Saint-Martin X 1 # 0 s. 0 d.
Vincent Alix dit La Rosée X 1 # 0 s. 0 d.
Le nommé Prevost
Boutentrain
Laurens Borry dit Grandmaison X 10 # 0 s. 0 d.
François Noir dit Rolland 12 # 0 s. 0 d.
André Rapin dit La Muzette X 2 # 0 s. 0 d.
Barthelemy Vinet dit La Rente X 2 # 0 s. 0 d.
Jean Duceau dit Baron 2 # 0 s. 0 d.
Pierre Barbary dit Grandmaison 0 # 10 s. 0 d.
Jean Baune dit Lafranchise 0 # 0 s. 10 d. 0 d.
Lachasse X 1 # 0 s. 0 d.
Estienne Lalande dit L’angliche X 2 # 0 s. 0 d.
Jean Fagret dit Petitbois X 2 # 0 s. 0 d.
Pierre Gauthier dit Sagouingara X 1 # 0 s. 0 d.
Louis Homme X 2 # 0 s. 0 d.
René Culerier 5 # 0 s. 0 d.
Jean Milot 4 # 0 s. 0 d.
Pierre Perrusseau X 0 # 5 s. 0 d.
Jean Chevallier X 2 # 0 s. 0 d.
Louis Fortin dit Lagrandeur X 2 # 0 s. 0 d.
Georges Aletz, meunuisier 2 # 0 s. 0 d.
Pierre Tabaux dit Léveillé X 1 # 0 s. 0 d.

[Page 2]

La partie de l’autre part se monte à 62 # 5 s. 0 d.
André Merlaud dit Laramée X 2 # 0 s. 0 d.
Charles Thoulommé X 2 # 0 s. 0 d.
Claude Cesire X 3 # 0 s. 0 d.
Jean Brillaud dit Labonté X 0 # 10 s. 0 d.
Nicolas Moison dit Le Parisien X 1 # 0 s. 0 d.
François Brunet dit Le Bourbonnais X 1 # 0 s. 0 d.
Pierre Gaudin dit Chastillon X 2 # 0 s. 0 d.
Laramée X 2 # 0 s. 0 d.
Jean Boursier et Thibaudeau X 4 # 0 s. 0 d.
Joseph Denis dit Le Vallon X 2 # 0 s. 0 d.
Sicaire Guire dit Laprairie X 1 # 0 s. 0 d.
Edme Salin dit La Cave X 1 # 0 s. 0 d.
Vivier Magdeleine dit Ladouceur X 1 # 0 s. 0 d.
Jean Peine
Un nommé Laviolette X 0 # 10 s. 0 d.
Pierre L’escuyer X 3 # 0 s. 0 d.
Hugues Picard X 2 # 0 s. 0 d.
Louis Boussot dit Laflotte X 0 # 10 s. 0 d.
Jacques Beauvais dit Saint-Jemme X 2 # 0 s. 0 d.
Alexandre Truyard dit Le Provençal X 1 # 0 s. 0 d.
Mathurin Baudry dit Georges D’Amboise 1 # 0 s. 0 d.
Louis Fontaine dit le petit Louis X 2 # 0 s. 0 d.
Jean Fournier X 2 # 0 s. 0 d.
Jean Baptiste Gadoys X 4 # 0 s. 0 d.
Estienne Campot X 3 # 0 s. 0 d.
Simon Cardinaux X 1 # 0 s. 0 d.
Nicolas Boyer X 3 # 0 s. 0 d.
Pierre Malet X 2 # 0 s. 0 d.
Fiacre Ducharne menuisier X 2 # 0 s. 0 d.
Anthoine Primot X 3 # 0 s. 0 d.
116# 5 s. 0 d.

[Page 3]

La partie de l’autre part monte a 116# 5 s. 0 d.
Le sieur Jacques Le Moyne X 2 # 0 s. 0 d.
Nicolas Godé X 1 # 0 s. 0 d.
Mathurin Jousset dit La Loüaire X 3 # 0 s. 0 d.
Barthelemy Le Maistre X 1 # 0 s. 0 d.
André Demer X 2 # 0 s. 0 d.
Jean Baudoin X 2 # 0 s. 0 d.
Amedé Molard dit le D’aulphiné X 2 # 0 s. 0 d.
Pierre Payet dit Saint-Amour X 1 # 0 s. 0 d.
Guillaume Richard dit Lafleur X 1 # 0 s. 0 d.
Le sieur Abraham Bouat X 2 # 0 s. 0 d.
Charles Testard dit Folleville X 2 # 0 s. 0 d.
Isaac Nafrechou X 2 # 0 s. 0 d.
Le sieur François Pougnet 3 # 0 s. 0 d.
Laurent Glory dit la Bierre X 0 # 10 s. 0 d.
Andrian Quevillon X 0 # 10 s. 0 d.
Honnoré Langlois dit Lachapelle X 1 # 0 s. 0 d.
Estienne Laire X 0 # 10 s. 0 d.
Nicolas Milet dit le Beauceron X 2 # 0 s. 0 d.
Jean Desroches X 3 # 0 s. 0 d.
Jean Bauchamp X 2 # 0 s. 0 d.
André Trajot X 2 # 0 s. 0 d.
Jacques Bauchamp X 2 # 0 s. 0 d.
René Dardaines X 1 # 0 s. 0 d.
René Lanceleur X 0 # 10 s. 0 d.
Estienne Benoist X 3 # 0 s. 0 d.
Pierre Papin X 0 # 10 s. 0 d.
François Baux X 3 # 0 s. 0 d.
Jean Voynes X 0 # 10 s. 0 d.
Jean Bricault dit Lamarche X 1 # 0 s. 0 d.
Jacques Voynes X 0 # 10 s. 0 d.
Jean Raignaud dit Planchard X 1 # 0 s. 0 d.
Toussaint Baudry X 3 # 0 s. 0 d.
??? 5 s. 0 d.

[Page 4]

La partie de l’autre part monte a 164 # 5 s. 0 d.
René Sauvageau dit Maisonneufve X 2 # 0 s. 0 d.
Gilbert Moyneau X 1 # 0 s. 0 d.
Pierre Perthuis dit Lalime X 1 # 0 s. 0 d.
Jean Chapperon X 0 # 10 s. 0 d.
André Carrière X 1 # 0 s. 0 d.
Grégoire Simon X 2 # 0 s. 0 d.
Laurent Archambault X 2 # 0 s. 0 d.
Guillaume Helin X 1 # 0 s. 0 d.
Jean Boyer dit Argencourt X 1 # 0 s. 0 d.
Pierre Mathieu X 1 # 0 s. 0 d.
Pierre Mersant dit Lapierre X 0 # 10 s. 0 d.
Robert Nuement, flament X 1 # 0 s. 0 d.
Mathurin Lorrion X 0 # 10 s. 0 d.
Pierre Dardaigne X 1 # 0 s. 0 d.
François Sabatier 3 # 0 s. 0 d.
Guillaume Chartier X 0 # 10 s. 0 d.
Jean Senecal Genin dit Lamontagne X 1 # 0 s. 0 d.
Parisot X 1 # 0 s. 0 d.
Guillaume Gournet dit Latour X 1 # 0 s. 0 d.
René Gazeau dit le petit Deslauriers X 0 # 10 s. 0 d.
Louis Mary dit Sainte-Marie X 1 # 0 s. 0 d.
Pierre Petit dit L’empirire X 1 # 0 s. 0 d.
Anthoine Courbet dit Desjardins ou Eustache Prevost
Guillaume La Belle X 0 # 10 s. 0 d.
Claude Desjardins charbonnier X 0 # 10 s. 0 d.
Anthoine Cognon X 1 # 10 s. 0 d.
Anthoine Dufresne X 0 # 10 s. 0 d.
Olivier Charbonneau X 0 # 10 s. 0 d.
Jean Coron X 2 # 0 s. 0 d.
Claude Raimbault X 3 # 0 s. 0 d.
196 # 15 s. 0 d.

[Page 5]

La partie de l’autre part monte a 196 # ?? ??
Pierre Dagenets X 0 # 10 s. 0 d.
Jean Groux X 0 # 10 s. 0 d.
Jean Deniaux X 0 # 10 s. 0 d.
Julien Belloy X 2 # 0 s. 0 d.
Pierre Goget X 0 # 10 s. 0 d.
Jean Cadieu X 0 # 10 s. 0 d.
Urbain Baudreau X 2 # 10 s. 0 d.
Simon LaSalle
Pierre de Vauchy X 3 # 0 s. 0 d.
Jean Obuchon sieur de Lespérance X 10 # 0 s. 0 d.
Anthoine Brunet dit Belhumeur X 1 # 0 s. 0 d.
Jacques Picot sieur de Labrie X 3 # 0 s. 0 d.
René Fillastreau X 0 # 10 s. 0 d.
Les sieurs Paroy et Roullier 3 # 0 s. 0 d.
Toussaint Hunaut X 1 # 0 s. 0 d.
Jacques Thuillier dit Desvignets X 1 # 0 s. 0 d.
Gilbert Barbier dit Minime X 2 # 0 s. 0 d.
Pierre Pigeon X 3 # 0 s. 0 d.
Elie Beaujean X 2 # 0 s. 0 d.
Pierre Desautels dit Lapointe X 1 # 0 s. 0 d.
Pierre de Lugerat dit Desmoulins 1 # 0 s. 0 d.
René Fezeret X 2 # 0 s. 0 d.
Pierre Richomme X 1 # 0 s. 0 d.
Joseph Chevallier 1 # 0 s. 0 d.
Nicolas Giard X 1 # 0 s. 0 d.
Jean Mée X 2 # 0 s. 0 d.
Anthoine Baudry dit Lespinette X 0 # 5 s. 0 d.
Paul Daveluy dit Larosée XX 0 # 10 s. 0 d.
Mathurin Masta X 2 # 0 s. 0 d.
Jacques Boivin X 0 # 10 s. 0 d.
Jean Valliquet dit Laverdure X 0 # 10 s. 0 d.
244 # 10 s. 0 d.

[Page 6]

La partie de l’autre part monte a 244 # 10 s. 0 d.
Paul Benoist dit le Nivernois X 0 # 10 s 0 d
Urbain Geté X 0 # 10 s 0 d
Christophe Gaillard dit Leprieur X 0 # 10 s 0 d
Louis Guivestin X 2 # 0 s 0 d
Jacques Millots dit Laval X 0 # 10 s 0 d
Pierre Lorrin dit Lachappelle X 2 # 0 s 0 d
La veuve Lafontaine Leger X 1 # 0 s 0 d
Mathurin Langevin X 3 # 0 s 0 d
Urbain Brossard X 3 # 0 s 0 d
André Charly dit Saint-Ange X 3 # 0 s 0 d
Nicolas Hubert dit Lacroix tailleur X 1 # 0 s 0 d
Guillaume Bouchard X 1 # 0 s 0 d
Louis Loisel serrurier X 2 # 0 s 0 d
Pierre Chauvin X 2 # 0 s 0 d
Gilles Lauson X 2 # 0 s 0 d
Michel Bouvier X 1 # 0 s 0 d
Michel Morreau dit Jollycoeur X 2 # 0 s 0 d
Jacques Archambault X 0 # 10 s 0 d
Pierre Caillé dit La Rochelle 3 # 0 s 0 d
Pierre Gadoys X 5 # 0 s 0 d
Simon Guillory 5 # 0 s 0 d
Estienne Truteau X 3 # 0 s 0 d
Michel André dit Saint-Michel X 0 # 10 s 0 d
Honnoré Dansny dit le Touranger X 1 # 0 s 0 d
René Morreau dit Lebreïul X 0 # 10 s 0 d
La veuve Guillaume Estienne X 1 # 0 s 0 d
Jean Leduc X 4 # 0 s 0 d
Jean Descarries dit Lehoux X 2 # 0 s 0 d
Pierre Verrier dit LaSoulaye X 2 # 0 s 0 d
La veuve Pierre Gadoys O 1 # 0 s 0 d
Robert Cavelier dit Deslauriers X 1 # 0 s 0 d
Le sieur Jean Martinet de Fondsblanche X 1 # 10 s 0 d
Le sieur Anthoine Forestier X 1 # 0 s 0 d
302 # 10 s. 0 d.

[Page 7]

La partie de l’autre part monte a 302 # 10 s. 0 d.
Urbain Tessier dit Lavigne X 1 # 0 s 0 d
Pierre Eliot savetier X 2 # 0 s 0 d
Jean Bousquet X 2 # 0 s 0 d
François Dormet dit Lalande X 1 # 0 s 0 d
Vincent Chamaillard dit Lafontaine X 1 # 0 s 0 d
Bertrand de Rennes dit Pachannes X 1 # 0 s 0 d
Le nommé Berry X 1 # 0 s 0 d
Gilles Marin X 1 # 0 s 0 d
Pierre Mesle X 1 # 0 s 0 d
Estienne Forestier dit Lafortune X 1 # 0 s 0 d
Cambray X 1 # 0 s 0 d
Mathurin Berniere dit la Marzelle X 1 # 0 s 0 d
Jean Gasteau X 2 # 0 s 0 d
Jean Auger dit Baron X 3 # 0 s 0 d
Mathurin Goguet dit Laviolette X 1 # 0 s 0 d
Le Vallon Pierre Mathieu
Michel Messier dit Saint-Michel X 5 # 0 s 0 d
François Roisnay X 2 # 0 s 0 d
327 # 10 s 0 d

Toutes lesquelles sommes c`y dessus
contenant cent quatre vingt douse articles
non compris douse de rayez se montans
à la somme de trois cens vingt sept
livres dix sols, laquelle sera employée
comme dit est c`y dessus, et au payement
de laquelle, chacun des habitans y
desnommé sera contraint aux termes
de notre ordonnance, dans quinzaine
a conter depuis la publication des
presentes et de la notification qui leur
en sera faite à leur personne par ledit

[Page 8]

procureur sindic, et apportera son
payement au lieu ou il leur désignera
Mandons au premier huissier ou sergent
sur ce requis, de mettre a exécution
notre. presente ordonnance, ce fut fait
et donné par nous Baillif, susdit
les jour et an que dessus // ;
(signé)

D’ailleboust (paraphe)

Basset (paraphe)
greffier

[1]↑ Le bailliage de Montréal est le tribunal seigneurial de la seigneurie de Montréal, établi en vertu du droit de justice inhérent aux actes de concessions en fief et en seigneurie. Source BAnQ : http://pistard.banq.qc.ca/unite_chercheurs/description_fonds?p_anqsid=20180412082827463&p_centre=06M&p_classe=TL&p_fonds=2&p_numunide=703098.

[2]↑ BAnQ, « Rolle des habitants de l’Isle de Montréal », TL2, Fonds Bailliage de Montréal – 1644-1693, Contenant 11694, Dossier 63.

[3]↑ Idem

[4]↑ « Noms des habitans qui ont souscrit au fonds pour le corps de garde, avec le montant de leurs souscriptions. Rôle des habitants de l’ile de Montréal. Fait par Dailleboust, baillif, et Basset, greffier; Fond se monte à 327# 10s », Proulx, Gilles, « Les dossiers du Bailliage de Montréal au XVIIe siècle » publié en avril 2008, Format DVD.

[5]↑ Définition de Régalement : Partition ou distribution d’une taxe ou d’une somme imposée, par laquelle on règle ce que chacun des contribuables en doit porter à proportion de ses forces. Source : Furetière, Antoine (1619-1688). Dictionnaire universel, contenant généralement tous les mots françois tant vieux que modernes, et les termes de toutes les sciences et des arts… ([Reprod.]) par feu Messire Antoine Furetière, 1690.

[6]↑ Archives de la province de Québec, Ordonnances, commissions, etc., etc., des gouverneurs et intendants de la Nouvelle-France, 1639-1706, par Pierre-Georges Roy, volume premier, Beauceville, l’Éclaireur, limitée éditeur, 1924, pp. 147-150.

[7]↑ Pierre-Georges Roy, né le 23 octobre 1870 et décédé le 4 novembre 1953, était un historien et un archiviste québécois. Il fut le premier archiviste du Québec et le créateur des Archives nationales de la Province du Québec, nommées aujourd’hui Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Source : Wikipédia, consulté le 11 avril 2018 à l’adresse suivante https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre-Georges_Roy.

[8]↑ Archives de la province de Québec, Op. Cit..

[9]↑ Idem

[10]↑ Idem, p. 147

[11]↑ D’où la nuance que j’apporterai à la description de Monsieur Gilles Proulx. Ce document ne donne pas « les noms des habitans qui ont souscrit au fonds » mais bien « l’impôt ou la cotisation » requis pour chacune des personnes identifiées dans ce rôle. Rien dans le document ne laisse entendre que toutes ces personnes ont souscrits. E.-Z. Massicotte, opine que dans le rôle après la plupart des noms, il y a un « X » ce qui signifie peut-être que le cotisé consent à payer, un seul nom est suivi d’un « 0 ». Source : E.-Z. Massicotte, Les possesseurs de terres dans l’île de Montréal en 1673, Bulletin des recherches historiques, Vol XXXII, no. 5, mai 1926 », p. 271.

[12]Idem, p. 265.

[13]↑ Louis Chevallier, né à Caen, en 1624, vint au Canada avec la recrue de 1653. Cordonnier de métier, il avait quelque instruction, car il signe très bien. Il reçut une première concession en 1662 et une seconde en 1666. Célibataire et intime avec Jean Descaris il finit par résider chez ce dernier et c’est là probablement qu’il mourut. Il fut interdit par M. de Frontenac lorsqu’il se trouva mêlé à la fameuse querelle Frontenac-Perrot-Fénélon, et jamais plus après, on n’eut de syndics des habitants à Ville-Marie, Source : E.-Z. Massicotte, Les possesseurs de terres dans l’île de Montréal en 1673, Bulletin des recherches historiques, Vol XXXII, no. 5, mai 1926 », p. 266

Cette courte biographie est un résumé de ce que l’on retrouve aux pages 24 à 26 d’une publication de 1922, fort intéressante de Massicotte intitulée « Faits curieux de l’histoire de Montréal » disponible à BAnQ numérique à l’adresse suivante : http://collections.banq.qc.ca/bitstream/52327/2022212/1/124084.pdf.

[14]↑ Pierre Cabazié, huissier, 1674 à 1678 et 1680. Dymant, Marcel et Mathieu, André, Les huissiers de justice…leurs origines européennes, leurs racines québécoises, Les éditions Info justice (Canada) enrg, Édition de 1984, pp. 47-48. Il exerce aussi comme notaire. Dans le document cité, il est sergent du bailliage de Montréal.

[15]↑ Perrot, François-Marie, seigneur de Sainte-Geneviève, gouverneur de Montréal (1669–1684) et de l’Acadie (1684–1687), né en 1644 à Paris, fils de Jean Perrot et de Madeleine de Combaud ; mort en 1691.

Il était capitaine au régiment de Picardie. Le 4 juillet 1669, dans la paroisse Saint-Barthélemy, à La Rochelle, il épousa Magdelaïne Laguide, nièce de Jean Talon, dont il eut six enfants. Grâce à l’influence de Talon, il fut nommé gouverneur de Montréal par les seigneurs de l’île, les Messieurs de Saint-Sulpice, pour succéder à Paul de Chomedey de Maisonneuve. Source : W. J. Eccles, « PERROT, FRANÇOIS-MARIE », dans Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1, Université Laval/University of Toronto, 2003– , consulté le 14 avril 2018, http://www.biographi.ca/fr/bio/perrot_francois_marie_1F.html.

[16]↑ Procès-verbal de l’assemblée, par E.-Z. Massicotte dans « Bulletin des recherches historiques, Les possesseurs de terres dans l’île de Montréal en 1673, Vol XXXII, no. 5, mai 1926 », p.269.

[17]↑ E.-Z. Massicotte, Les possesseurs de terres dans l’île de Montréal en 1673, Bulletin des recherches historiques, Vol XXXII, no. 5, mai 1926 », pp.267-268.

[18]↑ Idem, pp. 269-270. Comme je n’ai pas eu accès au document source, je ne puis affirmer que celui-ci est complet.

[19]↑BAnQ, « Rolle des habitants de l’Isle de Montréal », TL2, Fonds Bailliage de Montréal – 1644-1693, Contenant 11694, Dossier 63.

J’ai bien peu de mérite pour la transcription, car j’en avais 2 en main : Celle de E.Z. Massicotte, publié dans l’article « Les possesseurs de terres dans l’île de Montréal en 1673, Bulletin des recherches historiques, Vol XXXII, no. 5, mai 1926 », pp. 271-279 et de celle réalisée le 14 avril 2012 par Jules Guérard et Ronald Méthot que je connais personnellement et que j’ai en haute estime. J’ai apporté à l’une et l’autre des transcriptions quelques ajustements mineurs que je crois justes.

Une réflexion sur « 12 – Barthélémy Vinet dit Larente doit contribuer pour le corps de garde de la garnison de Montréal »

  1. Félicitation pour la transcription « Rolle des habitants de l’Isle de Montréal »
    13 décembre 1673. Ce document peut servir à tous ceux qui ont des ancêtres arrivés dans les premières années de l’établissement de Montréal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.