12 – Barthélémy Vinet dit Larente doit contribuer pour le corps de garde de la garnison de Montréal

Par Harold Larente, le 16 avril 2018

« Rolle des habitants de l’Isle de Montréal »

En fouillant les pièces détachées du Fonds du Bailliage de Montréal (TL2)[1]  à la Bibliothèque des Archives nationales du Québec (BAnQ) à Montréal, je suis tombé sur une liste de colons en possession d’une terre dans l’île de Montréal en 1673. Cette liste s’intitule « Rolle des habitants de l’Isle de Montréal »[2]. J’avais par ailleurs pris note de ce document il y a quelques années en parcourant le DVD de Gilles Proulx, historien intitulé « Les dossiers du Bailliage de Montréal au XVIIe siècle » publié en avril 2008.

Photo prise par Harold Larente au mois de février 2018 à la Bibliothèque des Archives nationales du Québec (BAnQ-Vieux-Montréal)

Le contenu de ce document est peu explicite. Outre, l’intitulé et la liste de près de 200 noms avec un montant qui leur sont attribués, nous retrouvons à la suite de cette liste de noms, le texte suivant: « Toutes lesquelles sommes c`y dessus contenant cent quatre vingt douse articles non compris douse de rayez se montans à la somme de trois cens vingt sept livres dix sols, laquelle sera employée comme dit est c`y dessus, et au payement de laquelle, chacun des habitans y desnommé sera contraint aux termes de notre ordonnance, dans quinzaine a conter depuis la publication des presentes et de la notification qui leur en sera faite à leur personne par ledit procureur sindic, et apportera son payement au lieu ou il leur désignera Mandons au premier huissier ou sergent sur ce requis, de mettre a exécution notre. presente ordonnance, ce fut fait et donné par nous Baillif, susdit les jour et an que dessus ».[3]

Continuer la lecture de « 12 – Barthélémy Vinet dit Larente doit contribuer pour le corps de garde de la garnison de Montréal »

11.- Barthélémy Vinet dit Larente fait un marché de construction pour sa maison

Par Harold Larente, le 8 avril 2018

À la fin de l’automne 1673, Barthélémy Vinet dit Larente est marié depuis 1 an et demi. Sa femme Étiennette Alton est enceinte de 6 mois. Afin de loger sa nouvelle famille en voie de s’agrandir, Barthélémy contracte un marché de construction avec Étienne Truteau[1] maître charpentier de gros œuvre, le 23 novembre 1673[2] en après-midi en présence de Jehan Gervaise[3] et François Bailly[4].

La construction

Ce marché consiste en la construction d’un bâtiment de pièces sur pièces, équarries sur les quatre faces, de vingt-trois pieds de long par vingt pieds de large et « de dix pieds de coingt »[5] sur sa concession à Lachine[6]. Les dimensions des maisons de cette époque se rapprochent du carré et son tributaire de la longueur des troncs d’arbres et de leur portée.

Cette maison comportera un comble de charpente pareille à l’habitation de Jean-Baptiste Gadoys.[7] Les pignons seront de colombages avec « ses solliveaux passans haut et bas, son manteau de chinée, et le tout esquarris sur les quatre faces ».

Maison ancienne – Suzor-Côté

Continuer la lecture de « 11.- Barthélémy Vinet dit Larente fait un marché de construction pour sa maison »