8 – Le patrimoine immobilier de Barthélémy Vinet dit Larente s’accroît

Par Harold Larente, 25 février 2018

Au début de l’année 1672, la colonie voit Louis Buade de Frontenac, nommé gouverneur général en lieu et place de Jean Talon qui quittera pour la Métropole à l’automne 1672.

Le projet d’une voie de contournement des rapides de Lachine à travers les terres, en profitant de la rivière Saint-Pierre, se discute de plus en plus.

Pour Barthélémy Vinet dit Larente, cette année 1672 est une année charnière. Il est dans la colonie depuis 7 ans et il est émancipé voici de ça 4 ans de son contrat d’engagement chez Jean-Baptiste Migeon de Branssat[1] [2]. Encore célibataire à 37 ans, ce n’est qu’en juin de cette année 1672, qu’il contracte un mariage avec Étiennette Alton[3].

Il habite Lachine dès 1669 sur la concession qu’il a obtenue de Robert Cavelier de LaSalle en 1668. Il y travaille ardemment depuis 3 ans pour la défricher afin disposer de terre arable pour la mettre en culture.

Mathias Chatouteau dit Massias vend sa concession à Barthélémy Vinet dit Larente

Le 9 avril 1672[4], il achète de Mathias Chatouteau dit Massias[5] [6] une terre voisine de la sienne. Continuer la lecture de « 8 – Le patrimoine immobilier de Barthélémy Vinet dit Larente s’accroît »

7 – Barthélémy Vinet dit Larente en justice pour une peau d’orignal

par Harold Larente, le 10 février 2018

Bénigne Braillaud dit Le Bourguignon, serviteur et domestique de Jacques Le Ber et Charles Le Moyne, marchands de Lachine, porte plainte contre Barthélémy Vinet dit Larente[1], Mathias Chatouteau dit Massias[2] et Pierre Gauthier dit Sagouingarra[3] pour une « batterie »[4] survenue alors qu’un canot de sauvages[5] amenait des pelleteries à Lachine.

27 août 1670

Mercredi 27 août 1670, deux heures après le coucher du soleil, le canot de sauvages arriva à Lachine. À son arrivée, Barthélémy Vinet dit Larente, Mathias Chatouteau et Pierre Gauthier dit Sagouingarra alla à la rencontre des sauvages.

Massias prétend que le sauvage nommé Skananongara, iroquois de la nation Onnontaguéronnon [6] lui doit une peau d’orignal et Bénigne Braillaud dit le Bourguignon prétend que cette peau lui est due. Les deux se battirent pour l’obtenir. Continuer la lecture de « 7 – Barthélémy Vinet dit Larente en justice pour une peau d’orignal »

Recevoir des notifications

Il est maintenant possible de s’abonner à ce blogue et de recevoir des notifications lors de l’ajout d’articles ou de modifications du blogue. Pour vous inscrire, vous n’avez qu’à entrer l’adresse de courriel où vous voulez recevoir ces notifications. La case pour ce faire est située dans le panneau latéral droit en bas.

6- Le statut de Barthélémy Vinet dit Larente passe d’«engagé » à «habitant »

Barthélémy Vinet dit Larente à la fin de son contrat d’engagement, vraisemblablement en 1668, va décider de s’établir dans la colonie malgré un environnement hostile et froid et les diverses menaces amérindiennes nombreuses à cette époque.

Une tranquillité toute relative régnait en dépit de la présence du régiment de Carignan, arrivé au pays en 1665. Les nouveaux colons sont confrontés à la résistance obstinée des Iroquois.

Il a fallu attendre 2 ans après le recensement de 1666 avant de retrouver une nouvelle trace de Barthélémy Vinet dit Larente dans les documents de la colonie [1]. Continuer la lecture de « 6- Le statut de Barthélémy Vinet dit Larente passe d’«engagé » à «habitant » »